Sport à Banfora : Des jeunes se préparent aux épreuves sportives pour l’entrée à la fonction publique.

Les jeunes de la ville de Banfora en particulier et des Cascades en général se préparent activement pour les différents concours d’entrée à la fonction publique burkinabé. C’était dans la matinée de ce Mardi 23 Mars 2021.

Par notre correspondant permanent, Adama TRAORE

Tôt le matin, en plein midi ou tard dans la soirée, il n’est pas rare de rencontrer des jeunes dans les rues de la ville de Banfora. Soit seul ou en groupe, ces jeunes s’adonnent à fond au sport afin de décrocher un diplôme de la police, des sapeurs-pompiers soit de la gendarmerie ou des forces armées nationales. Parmi ces jeunes nous avons rencontré un jeune couturier du nom de Daouda MAIGA qui depuis plus de 05 ans aide ces jeunes frères ou sœurs à réussir cette étape des épreuves d’entrée à la fonction publique Burkinabè. Sans formation de base ni entraineur, Daouda MAIGA prend du plaisir à faire le tour de la cité du paysan noir à la tête d’un peloton de jeunes tous les matins et soirs jusqu’ à la fin des concours.

Daouda MAIGA explique comment il est arrivé à avoir tant d’amour pour le sport : «: Je suis d’abord couturier et en 2016 j’ai voulu devenir militaire à travers le teste de recrutement. Après la préparation des dossiers et au moment des dépôts on m’a demandé de joindre mon diplôme de Certificat d’Etude Primaire Elément que je n’avais pas. J’ai beaucoup coulé les larmes. Je me suis dit pourquoi arrêter le sport ? J’ai donc commencé à pratiquer le sport qui est la course tous les soirs … »

Daouda MAIGA 

Plusieurs générations de jeunes filles comme garçons ont été formes par Daouda MAIGA depuis 2016 ont pu intégrer soient les forces armes nationales, la gendarmerie ou les sapeurs-pompiers ou la police qu’elle soit nationale ou municipale et sont toujours en activités. Aujourd’hui ils sont environ une vingtaine à être sous la coupe de Daouda MAIGA et à espérer réussir leur concours.

Au regard du rôle qu’il joue dans la formation des jeunes de Banfora et des Cascades avec des moyens limités, Daouda MAIGA n’attend que le soutien des bonnes volontés pour faire prospérer ce secteur d’activité pour le grand bonheur du Burkina Faso tout entier.

L’info continue sur woun info.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter pour ne rien rater de l'actualité

Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte

Une erreur s'est produite lors de la tentative d'envoi de votre demande. Veuillez réessayer.

Woun-info.net will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.