Secteur 17 de Bobo : Quatre (04) individus armés ont fait irruptions au petit marché de Sarfalao.

Dans la soirée de ce jeudi 21 octobre 2021, aux environs de 19 heures, quatre (04) individus armés et menaçants, ont fait irruption dans une boutique à Sarfalao, secteur 17 de Bobo-Dioulasso. Ils ont fait en tout deux (02) blessés, de l’argent, une moto, une tablette et des téléphones portables  emportés.

 Par la rédaction

Selon des informations parvenus à la rédaction Woun info.net, ces malfrats ne sont pas à leur prémières forfaits. Alors qu’ils ont fait  en tout deux (02) blessés , de l’argent, une moto, une tablette et des téléphones portables emportés.   ET c’est , aux environs de 19 heures, ils se sont présentés dans une boutique comme des clients. Et c’est au moment où le boutiquier les a servis de la cigarette dont ils étaient acheteurs, qu’ils ont demandé un briquet. Profitant de l’inattention du commerçant qui était occupé à servir un autre client qui voulait faire un retrait d’argent, les quatre (04) individus ont fait sortir leurs armes à feu.

Ainsi, ils ont demandé au boutiquier et à son client de se mettre à plat ventre avant d’ordonner de montrer où se trouvait l’argent. Et c’est dans les hésitations du boutiquier à obéir à leur ordre qu’ils l’ont blessé en l’assommant à l’aide d’un arrache-clou. Tous les clients qui rentraient dans la boutique pendant le braquage étaient automatiquement dépouillés avant d’être mis à plat ventre. Après avoir vidé tous les coffres du boutiquier, les braqueurs ont dépouillé le premier client du commerçant de ses deux téléphones portables en plus de 15 000f CFA qu’il venait de retirer de son compte mobile.

S’étant remorqué sur deux motos (Satria et Yamaha sirius), les individus malveillants ont, dans leur fuite vers le boulevard Châlons-en-Champagne, braqué une dame et prendre sa moto scooter aerox 155 version 2021. Ils ont blessé la dame avant de se fondre dans la nature avec leur butin.

Les deux blessés du braquage ont été transporté au CSPS de Sarfalao où ils ont rapidement été pris en charge. Selon le témoignage des victimes, les braqueurs parlaient français et mooré.

L’info continue sur Woun-info.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter pour ne rien rater de l'actualité

Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte

Une erreur s'est produite lors de la tentative d'envoi de votre demande. Veuillez réessayer.

Woun-info.net will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.