Mobilité urbaine à Bobo-Dioulasso : Un nouvel partenariat entre la SOTRACO et la Mairie centrale.

     Dans le souci de parer aux difficultés liées à la mobilité urbaine de la ville de Bobo-Dioulasso et l’amélioration de la sécurité routière, le Maire centrale Bourahima Fabéré  SANOU a procédé à une signature de convention avec la Société de Transport en Commun (SOTRACO). La signature dudit  pacte s’est intervenue le jeudi 15 Avril 2021 à la mairie centrale en présence du Maire de la Commune et de ses collaborateurs ainsi que les délégations de la SOTRACO.

Murielle Ouédraogo /woun-info.net

L’une des préoccupations du conseil municipal de Bobo-Dioulasso est de permettre à la population de se déplacer facilement et aisément, en toute sécurité tout en préservant l’environnement. Et pour une ville qui aspire à se moderniser, cette ville doit dans aller d’abord vers le transport en commun explique le Maire de la Commune Bourahima Sanou. C’est dans ce sens que la commune de Bobo-Dioulasso à juger bon d’établir un partenariat avec la Société de Transport en Commun (SOTRACO) qui évolue et œuvre également pour la libre circulation des personnes et qui aussi exploite déjà la voirie urbaine ainsi que d’autres logistiques de la mairie. selon le Maire de la Commune Bourahima Fabéré Sanou :«  Ce nouveau partenariat entre les deux structures (Mairie centrale-SOTRACO) va permettre de mieux redéfinir et formaliser les conditions d’exploitation du patrimoine logistique de la Commune dont la SOTRACO en exploite pour l’intérêt général, les engagements de part et d’autres sur la gestion de ce service public ». Et au Président du Conseil d’Administration de SOTRACO Monsieur Saga Joseph Ouédraogo d’ajouter que cette association encore appelée convention de concession est chargée de régir désormais le transport dans la ville de Sya à travers le réseau. Pour lui la mobilité de la population est indispensable car dans une ville où il n’y’a pas de mobilité il y’a des problèmes.Il se réjouit par ailleurs  de l’appropriation de ce mode de transport par la population bobolaise qui au départ n’a pas été toute chose aisée.

 

Photo du  Maire central Bourahima Fabéré SANOU concretisant  la convention avec la SOTRACO

Quant au Directeur Général de la société de transport en commun, Monsieur Pascal Tenkodogo présent à cette rencontre, il a tenu d’abord à remercier l’ensemble de tous les acteurs ressources ayant permis l’insertion du bus à Bobo-Dioulasso . Pour lui de façon concrète, cette convention va se matérialiser à leur niveau dans un premier temps  par le renforcement du parc à bobo, et ensuite  avec l’accompagnement des autorités au niveau national, ils vont essayer de voir dans quelle dynamisme le réseau peut être maillé également au niveau de la ville de Sya.Et un des objectifs très capital de cet accord  « est de permettre aux deux structures de conjuguer leurs efforts pour rendre plus fluide la circulation à Bobo-Dioulasso et également renforcer le transport en commun » explique le bourgmestre de la ville de Sya. Toute chose qui concourra au bonheur des bobolais. Il est à préciser qu’au départ les bobolais étaient très sceptiques à la venue des bus dans ladite  ville et ne comptais que dix (10) bus au total. De nos jours, elle compte environs trente  bus (qui ne suffisent même plus) avec 1.500.000 passagers transportés par an selon les données de 2020.

L’info continue sur woun-info.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter pour ne rien rater de l'actualité

Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte

Une erreur s'est produite lors de la tentative d'envoi de votre demande. Veuillez réessayer.

Woun-info.net will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.