Laurent Bado : Quand l’Africain se tournera vers une volonté de dompter la nature, les autres peuples se perdront

Le Parti pour la renaissance (PAREN) a organisé une conférence publique, le dimanche 15 novembre 2020 à Ouagadougou, sous le thème : « Le Développement endogène, unique alternative pour le Burkina Faso ». Le conférencier principal, Abdoul Karim Sango, ministre de la Culture des arts et du Tourisme, a expliqué qu’en lieu et place de meetings et djandjoba, son parti a préféré cette autre tribune pour s’adresser à la conscience des jeunes qui sont l’avenir du pays et faire passer son message.

Si l’Africain copie toujours le Français, alors que le Français ne copie jamais l’Africain c’est parce qu’il y a complexe quelque part, un reniement de valeurs identitaires, explique Abdoul Karim Sango à l’entame de son propos. C’est cela qui explique, selon lui, le fait que les pays africains qui ont le plus de richesses soient les plus pauvres. « Les pays qui s’en sont sortis ont compris qu’il ne faut pas se lancer dans le piège de l’occidentalisation », lance-t-il.

Abdoul Karim Sango confie qu’après 60 années d’indépendances, les Etats peinent à trouver des réponses aux questions fondamentales de leurs populations. Se nourrir, se loger, s’éduquer, avoir de l’emploi, etc. Le PAREN décrie, comme d’autres grands auteurs, que le modèle de développement emprunté depuis les indépendances n’est pas le bon. « Le PAREN a donc proposé une troisième voie de développement qu’on appelle le Grégarisme africain, qui met l’accent sur l’impérieuse nécessité d’asseoir le processus de développement sur une fondation d’abord culturelle », déclare le ministre Sango.

Le ministre de la culture Abdoul Karim Sango, conférencier principal.

Pour lui, tous les efforts pour aller au développement doivent s’articuler autour des valeurs culturelles positives africaines. Le deuxième élément important pour le PAREN, est la question de l’autosuffisance alimentaire. Le conférencier explique qu’il s’agit de développer l’agriculture. « Nous avons la chance d’avoir un pays où il y a de l’eau. Le génie qui manque c’est comment nous faisons pour maîtriser l’eau » a-t-il dit.

L’info continue sur woun info.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter pour ne rien rater de l'actualité

Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte

Une erreur s'est produite lors de la tentative d'envoi de votre demande. Veuillez réessayer.

Woun-info.net will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.