Guinée : Une délégation de la CEDEAO réglemente la décision des putschistes à Conakry

   Une délégation de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) est arrivée le  vendredi 17 Aout 2021 à Conakry dans le cadre de la mise en œuvre des décisions prises lors de la session extraordinaire tenue la veille à Accra (Ghana). Lors du sommet d’Accra, l’institution sous-régionale avait notamment annoncé des sanctions ciblées contre les membres de la junte et leurs familles, exigé la tenue des élections présidentielle et législatives dans un délai de 6 mois et la libération immédiate du président Alpha Condé.

Par la rédaction

 

Cette décision avait aussi été prise d’effectuer dès que possible une visite en Guinée pour notifier en personne les décisions de la Conférence visant, selon l’instance sous régionale, la restauration de l’ordre constitutionnel et la consolidation de la démocratie.

Arrivée un peu avant 11 heures à l’aéroport Gbéssia de Conakry, le président ivoirien Alassane Ouattara a été le premier à fouler le sol guinéen. Il a été accueilli à sa descente d’avion par le colonel Mamady Doumbouya, chef du comité national pour le redressement et la démocratie (CNRD).

Le président Ouattara a été rejoint un peu plus tard par le président ghanéen Nana Akufo Addo, président en exercice de la CEDEAO.

Bien qu’annoncé dans la délégation, le président sénégalais Macky Sall n’était pas arrivé à Conakry jusqu’à 14h00(Gmt).

Le chef de la junte militaire au pouvoir et ses hôtes ont quitté l’aéroport pour un hôtel du centre-ville où est programmé le tête à tête entre les présidents Akufo Addo et Ouattara et le colonel Doumbouya et ses hommes.

Des manifestations contre l’arrivée de la délégation ont été organisées autour de l’aéroport. Les manifestants s’insurgeant contre « la pression de la CEDEAO ».‘’ Victoire au peuple’’, ‘’ A bas la CEDEAO’’, ont-t-ils scandé tout en affichant leur soutien à la junte au pouvoir.

Dans un communiqué publié jeudi soir, le CNRD inscrivait cette visite dans le cadre du renforcement des relations d’amitié et de coopération entre la Guinée et les Etats de l’organisation régionale.

Une semaine avant cette visite, les chefs d’Etat de la CEDEAO avaient envoyé des émissaires à Conakry pour rencontrer les nouvelles autorités afin de faire le point sur la situation suite au coup d’état.

L’info continue sur woun-info.net

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter pour ne rien rater de l'actualité

Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte

Une erreur s'est produite lors de la tentative d'envoi de votre demande. Veuillez réessayer.

Woun-info.net will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.