Ghana: L’ancien président John Rawlings a rendu son àme

  Aux moments chauds de la crise au sein du CNR, le chef de l’Etat ghanéen aurait ainsi, manifesté une attention particulière pour l’actualité de son voisin. N’hésitant pas à s’impliquer personnellement, en faisant savoir à certains acteurs en présence, la position qui était la sienne. C’est ainsi qu’il mit son ami Sankara au courant des informations qui étaient en sa possession, celle de la planification de son assassinat. Et après l’assassinat de Thomas Sankara, Rawlings est parmi les premiers chefs d’Etat africains à condamner fermement et sans réserve. L’ancien ami intime de Thomas Sankara, et ancien président ghanéen (73ans), Jerry John Rawlings est décédé mercredi a appris le journal woun-info.net auprès de la famille.
Né le 22 juin 1947 à Accra, il entre en 1968 à l’académie militaire ghanéenne. Devenu lieutenant d’aviation de l’Armée de l’air ghanéenne, Jerry Rawlings anime une première tentative de coup d’État, le 15 mai 1979. Sa tentative échoue. Il est arrêté. Trois semaines plus tard, libéré par d’autres officiers, il organise un nouveau coup d’Etat, le 4 juin 1979, qui renverse le régime du Fred Akuffo et le porte au pouvoir4. Le 24 septembre 1979, il cède le pouvoir à un gouvernement civil Limann.
Mécontent du pouvoir civil, qu’il estime corrompu, il reprend le contrôle du pays le 31 décembre 1981 par un nouveau coup d’État qui renverse le régime de Limann. Il devient alors le président du Conseil provisoire de la défense nationale.
Et entre 1983 et 1987 l’axe Ouagadougou-Accra était l’un des plus solides en termes de de convergence idéologique, surtout à travers la personnalité de leurs deux chefs d’Etat, Rawlings et Sankara. Depuis la discipline militaire jusqu’à la conception du bien public et sa gestion, en passant par la lutte contre les injustices sociales. L’un et l’autre poussent alors leur pays respectifs sur le terrain des grands travaux, sans pour autant renoncer à leur engagement personnel sur la scène internationale. Amoureux des joutes oratoires, on les retrouve en divers endroits de la planète, prêts à brocarder le système « impérialiste » et ses méfaits.

L’info continue sur woun info.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter pour ne rien rater de l'actualité

Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte

Une erreur s'est produite lors de la tentative d'envoi de votre demande. Veuillez réessayer.

Woun-info.net will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.