Fête de travail à Bobo-Dioulasso : « Il faut qu’il y’ ait une vraie révolution dans ce pays », déplore le SG du CGTB/Houet.

La Confederation Générale des Travailleurs du Burkina(CGTB) et l’Union Syndicale des Travailleurs du Burkina se sont  regroupés au sein de l’Union d’Action Syndicale (UAS) pour  commémorer la journée internationale du travail ce samedi 1er mai 2021 à Bobo-Dioulasso.  La fête de travail à Bobo-dioulasso  a été marquée par une marche, suivie d’un meeting à la Bourse du Travail.

Also

Le Burkina Faso a commémoré la journée internationale du travail, ce samedi 1er mai 2021. A  cette occasion, le CGTB/Houet a tenu sa traditionnelle célébration à travers notamment une marche-meeting.

L’UAS, par la voix Bakary Millogo, coordinateur du CGTB/Houet, a affirmé  que le « gouvernement a mis à mal tout le processus de dialogue social ». A cet effet, le CGTB/Houet a procédé à une marche jusqu’aux locaux du gouvernorat des Hauts Bassins afin de remettre leur mémorandum au premier responsable.Mais, empêché, et c’est le Haut Commissaire du Houet ,Lamine SOULAMA qui a reçu la plateforme revendicative du CGTB/Houet. « Il faut que cela cesse. Le gouvernement a remis régulièrement en cause les acquis engrangés par la lutte syndicale. Il a multiplié des actes qui violent les principes de dialogue social, il a procédé à des augmentations des prix des produits de première nécessité, a-t-il préciser. »L’école publique est devenu l’école des pauvres et la santé est devenue un produit du capitaliste »,a laissé entendre Bakary Millogo, SG du CGTB/Houet. »c’est au peuples de trouver un moyen pour qu’il ait changement que nous demandons est une revolution.Il faut qu’il y ait une revolution dans ce pays »,a-t-il ajouté.

Pour le CGTB/Houet, la cohésion sociale et la réconciliation nationale repose sur un socle de prestations sociales qui entrent dans le devoir régalien de l’Etat. La surenchère politique et démagogique sur la cohésion sociale et la réconciliation nationale illustre les impacts antérieurs. La Covid a montré que tous les produits ne peuvent pas être abandonnés la régulation du marché. Ils n’ont pas manqué de se pencher sur les raisons politiques, car ces situations d’injustices, dont-ils qualifient, créé des frustrations légitimes et sont la cause des luttes sociales que le pouvoir pense être une volonté, conséquences pour poursuivre leurs luttes sociales sociaux publics en quantité et en qualité, y compris par le changement politique qui le permet.

C’est pourquoi, la fête de travail a été choisit ce jour pour lancer un appel solennel à ses militants et militantes, a toutes la jeunesse de la région des Hauts Bassins afin qu’ils occupent effectivement la place qui lui revient dans la lutte pour la justice et le progrès.

 

L’info  continue  sur Woun info.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter pour ne rien rater de l'actualité

Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte

Une erreur s'est produite lors de la tentative d'envoi de votre demande. Veuillez réessayer.

Woun-info.net will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.