Elections consulaires à Bobo-Dioulasso : «  Nous devons tous faire à ce que des gens soient élu crédiblement et non payer en monnaie» dixit Siriac Juste Nacanabo, lors de son interview.

   Au soir des élections consulaires tenue le Dimanche 14 Novembre 2021 à Bobo-Dioulasso tout comme sur tout l’étendu du territoire national, notre équipe de la rédaction a eu un entretien avec un candidat malheureux. Il s’agit de Siriac Juste Nacanabo, informaticien et secrétaire général sortant.

Par  Cheich TARE

 

Comme toutes les régions du Burkina faso, la belle cité de Sya n’est pas rester indifférente aux élections consulaires du Dimanche 14 Novembre 2021. Elle a bel et bien participée à ces élections consulaires avec ses membres.On denombre  5253 électeurs sur 8671 votants. Alors que, le candidat Siriac Juste Nacanabo dit être  malheureux à l’issu de ces élections consulaires. Mais, il estime que l’espoir n’est pas perdu. Selon, Mr Nacanabo, la cause de son échec aurait du à sa proposition au poste de vice présidence à la délégation consulaire Régional  des Hauts Bassin.

Si  on se réfère aux dires de Siriac Juste Nacanabo, le poste du vice Président  lui avait été proposé par le président sortant Lassina DIAWARA. A l’accoutumer, juste après les élus consulaires, la logique voudrait que le  bureau  consulaire s’installe par consensus bien avant le vote pour faciliter la désignation des représentants. Ainsi, le vote par consensus  est l’assentiment des élus de la chambre de commerce.

Selon les coulisses, son adversaire qu’il a préféré gardé son anonymat s’est fait élu  avec des billets de banque étant donné que le poste de l’informaticien est un poste technique. A l’issu de son interview, Siriac Juste Nacanabo voudrait que les nouveaux élus consulaires sachent que la chambre de commerce  est un lieu d’information et de formation et n’on pas ce que bon nombre  d’élus pensent

Les électeurs étaient de 49 personnes, 49 participants et il n’a eu que 36 voix .Même si le  choix n’est pas porter sur lui, Naccanabo, cela ne peut pas l’arraché son sentiment de  sacerdoce.  Selon lui, son échec ne met pas fin à son sacerdoce. Il interpelle tous à une franche collaboration entre tous les élus. Son message est un message d’union. Alors, il invite tous à mettre en avant les échanges sur les secteurs d’activités afin que la l’institution ait son souffle.

Aussi, travaillons à être élu crédiblement et d’éviter  le monnayage  des électeurs…

L’info continue sur woun-info.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter pour ne rien rater de l'actualité

Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte

Une erreur s'est produite lors de la tentative d'envoi de votre demande. Veuillez réessayer.

Woun-info.net will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.