Culture : L’association klacini  décrète 72 heures pour  promouvoir  la culture Tiéfo

  L’association klacini  de Bobo organise  a compter du 17 au 19 juin 2021, les 72 heures  de la culture Tiéfo sous le thème « Sur les traces d’un grand peuple, une valeur nationale  sûre ».L’objectif de ces journées consistent à faire la  promotion de la culture Tiéfo afin de réunir tous les enfants, les fils et filles tiéfo de la région. Cette activité qui est à sa 3 ème édition est placée sous la présidence de Mme Elise Ilboudo / Thiombiano, ministre de la culture et le parrainage de Mme Monique Ouattara.  C’est la place Tiéfo Amoro qui  abrite cette année la 3ème édition des 72 heures de la culture Tiéfo. Les visites Touristiques et la danse sont entre autre les activités inscrites à l’ordre du jour.  

 

Par Murielle Ouédraogo

 

 

Placée sous le thème : « sur les traces d’un grand peuple, une valeur nationale sûre », ces journées visent à faire  la promotion de la culture Tiéfo, qui de plus en plus est entrain de disparaître. «  Nos parents à plaisanterie  nous  insultent, nous disent  de ne pas nous excitez. Ils nous disent de  parler la langue Tiéfo… Alors,il fallait organiser les 72 heures d’activités pour leurs  démontrer que la langue  Tiéfo  existe. Vous écoutez les chansons des tiéfo , tous nos activités sont en Tiéfo. C’est vraiment la joie de demandé à ce que cette langue puisse être valorisée »,nous a laisser entendre le président  Marcel Coulibaly,de l’association Klacini Burkina  Faso.

Vue de la  danse culturelle Tiéfo.

 

Le président Marcel Coulibaly va plus loin  dans ses propos en confirmant  que la langue Tiéfo  est totalement délaissée et c’est à eux  de se donner main dans la main, de s’unir pour changer la  tendance. Il en est de même pour la marraine Mme Ouattara Monique Enseignante chercheur à l’Université Joseph Ki Zerbo de Ouagadougou qui  confirme  également que le but de ces journées est de contribuer à promouvoir la culture Tiéfo. Selon elle,  la langue Tiéfo n’est pas parlée par plusieurs ressortissants et ces journées offrent une opportunité  pour stimuler ceux qui ne connaissent pas la langue, de pouvoir adhérer. « Nous voulons à travers cette promotion de la culture Tiéfo réunir tous , les fils et filles Tiéfo de la région….nous  voulons avoir un élan de solidarité entre les fils et filles  de la culture  Tiéfo une bonne fois pour toute », a souhaité la marraine Ouattare Monique. Plusieurs autres activités sont prévues tel que les visites touristiques,la danse Tiéfo afin de parvenir à l’atteinte de ces mêmes   objectifs. Il s’agit entre autre de la visite de sites touristiques, des conférences  qui retracent l’historique des Tiéfo et bien d’autres activités.

Le président de l’association Klacini a  tenu à souligner que la reussite de cette activité  entrant dans le cadre de la  promotion de la langue et de la culture Tiefo est due en grande partie aux efforts de Monseigneur Enselme Titiama Sanou, et il y en a beaucoup contribué. Rappelons que les Tiefo sont originaires de Noumoudara, mais on les retrouve également à quelques kilomètres de Noumoudari et à Peni .

L’info continue sur woun-info.net

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter pour ne rien rater de l'actualité

Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte

Une erreur s'est produite lors de la tentative d'envoi de votre demande. Veuillez réessayer.

Woun-info.net will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.