Contre les rackets et surcharges au Burkina : Des chauffeurs routiers annoncent un arrêt de travail du 6 au 9 octobre 2020

  Dans une note adressée au chef du gouvernement burkinabè, l’Union des chauffeurs routiers du Burkina (UCRB) menace d’observer un arrêt de travail de 96 heures à compter du mardi 6 octobre 2020, si sa plateforme de revendications ne trouve pas satisfaction.

Ces revendications, selon l’UCRB, portent sur des points pour lesquels des engagements forts avaient été pris par le gouvernement burkinabè.

Il s’agit entre autres de la gestion du fret en provenance et à destination du Burkina, pour lequel un décret avait été signé le 26 février 2016 et qui attend d’être mis en œuvre par arrêté ministériel, de l’harmonisation des normes et procédures de contrôle de gabarit des véhicules de transport de marchandises, conformément au règlement 14/2005 de l’UEMOA, de la recrudescence des tracasseries et rackets sur les corridors et de la perception illégale des taxes de stationnement par les communes.

Pour l’UCRB, ’’le dialogue social ne pourrait être consolidé qu’à travers la réciprocité de la parole donnée’’.

L’UCRB engage la responsabilité du gouvernement sur les éventuels désagréments nés de la léthargie des engagements non mis en œuvre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter pour ne rien rater de l'actualité

Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte

Une erreur s'est produite lors de la tentative d'envoi de votre demande. Veuillez réessayer.

Woun-info.net will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.