Concours directs session 2020 : 1 290 142 candidatures pour 4 721 postes à pourvoir

C’est parti pour les concours directs de la Fonction publique, session de 2020. Le top de départ de la composition des épreuves a été donné ce vendredi 18 septembre au lycée Philipe-Zinda-Kaboré, par le conseiller technique du ministre de la Fonction publique, Barthélémy Dabré. Cette année, 1 290 142 candidatures ont été enregistrées pour 4 721 postes à pourvoir.

A 22 ans, Madina Nikièma postule pour la troisième année consécutive aux concours directs de la Fonction publique. Pour multiplier ses chances de valider son ticket d’entrée dans l’administration publique, la jeune étudiante en première année d’Histoire confie s’être inscrite en ligne à sept concours. Ce vendredi 18 septembre, dans la salle 1 du jury 1, au sous-centre du lycée Philippe-Zinda-Kaboré, elle attendait patiemment le top de départ de la composition des épreuves pour le recrutement d’élèves agents techniques d’agriculture.

L’appel des candidats avant l’accès à la salle de composition.

Quelques consignes

Mais avant, les surveillants ont sacrifié à la tradition en donnant les consignes aux candidats avant l’administration des épreuves. Le règlement interdit l’accès à la salle à tout candidat qui vient dix minutes après le début effectif des épreuves. Une fois la composition lancée, les surveillants ne doivent donner aucune explication aux candidats. Et ces derniers ne doivent quitter la salle qu’après le tiers du temps de l’épreuve. Toutes ces consignes ne sont qu’un rappel pour Madina Nikièma. Mais pas pour Laurent Nikièma qui est à sa première participation. Toutefois, il sait que tout candidat pris en possession de documents ou de téléphone portable pendant la composition sera expulsé de la salle et poursuivi pour fraude ou tentative de fraude.

Nikièma Madina, candidate pour la troisième année consécutive.

41,95% des candidatures au centre de Ouagadougou

Selon le conseiller technique du ministre en charge de la Fonction publique, Barthélémy Dabré, qui a donné le top de départ de la composition, 1 290 142 candidatures ont été enregistrées cette année pour 4 721 postes à pourvoir, soit une augmentation de 42 777 candidatures. Pour le centre de Ouagadougou, les candidatures s’élèvent à 541 266, soit 41,95% du total. La composition se déroule dans 35 sous-centres qui comptent au total 738 jurys.

Barthélémy Dabré, conseiller technique du ministre de la Fonction publique.

« A l’écoute des candidats »

Dans le but de réduire les longues files d’attente, le ministère de la Fonction publique, qui avait expérimenté en 2015 l’inscription en ligne des concours avec la magistrature, a étendu la liste aux concours directs et professionnels. « Simplicité, fluidité et sécurité » sont les caractéristiques de cette plateforme améliorée brandie par les responsables du ministère.

Des candidats avaient rencontré des difficultés lors des inscriptions mais aujourd’hui, rassure le conseiller technique, les critiques portées sont prises en compte et « depuis l’ouverture de la plateforme, une assistance technique a été mise en place et elle est demeurée active jusqu’au jour-J. Nous restons à l’écoute des candidats pour faire en sorte que l’outil soit en mesure de répondre à l’ensemble de leurs attentes. Nous poursuivons de façon résolue l’ensemble des transformations qui permettront d’assurer la crédibilité et la transparence des concours ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter pour ne rien rater de l'actualité

Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte

Une erreur s'est produite lors de la tentative d'envoi de votre demande. Veuillez réessayer.

Woun-info.net will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.