Bobo-Dioulasso : Quand  « les Grins de thé » se transforment en projets d’employabilité et d’entrepreneuriat.

Dans le but de palier au Chômage des jeunes, l’Association Mahna Bobo a organisé un partage d’expérience autour d’un thé. L’objectif de ces échanges est de faire en sorte que chaque partisan à l’Association puisse s’imprégner de l’expérience de l’autre.

Par Cheick TARE

 

Assis autours du thé, de la  boisson et amener les participants  à accoucher des idées pertinentes de développement, tel est l’objectif de l’Association Mahna. Aussi, c’est de parvenir à l’employabilité et de l’entrepreneuriat. On se rappel quand bien même que certains ont une connotation négative sur les jeunes de la ville de Sya, en ce qui concerne les « Grins de thé ».Cependant, cette tendance de « Grin de thé » veut se métamorphosée en  idées de projet d’entrepreneuriat.

Des jeunes venus des quatre coins de la ville de Sya et de Ouagadougou se sont pencher sur l’unique idée « le développement entrepreneuriale et l’employabilité ».Etant donné que l’union fait la force, c’est jeunes engagés de l’Association Mahna se veux un cadre idéale pour venir à bout au chômage chronique que vit la jeunesse Burkinabé. Et, c’est pour cette raison d’ailleurs que l’Association Mahna veut s’étendre dans les autres régions du Burkina afin de toucher bon nombre de jeunes. A cet effet, environs 50 jeunes  ont  formé pour renforcer leur  professionnalisme.

 

Vue des participants au thé débat initié par  l’Association Mahna Bobo.

 

Et, selon le responsable du chef du projet, Abdoul Afiz, l’Association Mahna veut à travers ce thé débat faire la promotion de l’entreprenariat et l’employabilité dans la ville de Sya. La particularité de Mahna s’explique à son programme. Ces programmes sont entre autre Mahna Job, Mahna entrepreunariat et le thé débat qui vient d’être initié à Bobo-Dioulasso.

Pour L’ambassadeur général de l’Association Mahna, Abdoul Razac Traoré, le thé de l’employabilité et le thé de l’employabilité doit être une réalité dans la ville de Bobo-Dioulasso. « Nous n’avons rien a promettre, si nous inscrivons en droite ligne des idées de projets nous réussirons tous, ensemble nous pouvons faire bouger les lignes… », a-t-il confié l’ambassadeur générale de l’Association Mahna, Abdoul Razac Traoré.

 

Il poursuit, le grin de thé doit être un lieu de réseautage, un lieu de travail et d’employabilité. Les Grins de thé ne doivent pas être un lieu d’afférage mais un lieu d’entrepreneuriat pour faire la promotion de l’employabilité.

Un sentiment de satisfaction a été exprime par abdoul Razac Traoré.

Le Grin est certe un lieu d’inspiration donc le grin doit incarner l’autonomisation financière de la jeunesse de la ville de Bobo-Dioulasso.

L’info continue sur Woun-info.net

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter pour ne rien rater de l'actualité

Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte

Une erreur s'est produite lors de la tentative d'envoi de votre demande. Veuillez réessayer.

Woun-info.net will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.