Bobo-Dioulasso: les agents du Ministère des affaires étrangères veulent être plus opérationnels en droit des traités.

   Conformément à la mise en œuvre et du suivi des engagements internationaux du Burkina Faso, le Ministère en charge des  affaires étrangères et de la coopération régionale  a réuni ses agents au sein d’un atelier pendant cinq jours du 29 Novembre au 4 Décembre 2021,  à Bobo-Dioulasso au palais de la culture. L’objectif de cet atelier  est de renforcer les capacités de plusieurs agents en lien avec la gestion des traités signés par le Burkina Faso, en matière de droit des traités  internationaux. Cet atelier vient renforcer les compétences des agents dudit Ministère sur les droits des traités.

 

Par Safiatou OUEDRAOGO 

Aguerri les participants sur les règles juridiques internationales et internes qui encadrent les traités internationaux ; permettre aux participants de comprendre davantage les implications que renferme les traités internationaux ; former ces participants à la pratique internationale en matière de conclusion des traités internationaux ; éviter les incohérences dans la gestion des traités internationaux au niveau des directions générales dudit Ministère et rendre le ministère plus opérationnel et efficace dans la conduite des négociation, la ratification et l’interprétation des traités internationaux sont entre autres des objectifs spécifiques attendus.

Les résultats attendus à cet atelier restent énormes. Il s’agit de la maitrise des règles juridiques internationales et internes encadrant les traités internationaux, impliqué les traités internationaux pour le Burkina faso, la maîtrise des règles en matière de négociation, d’adhésion, de ratification, de réserve, de dénonciation et d’interprétation des traités. Aussi, cet atelier recherche une pratique unique et uniforme dans le traitement des dossiers portant sur les traités internationaux. Les agents dudit Ministère doivent être capables d’apporter des amendements pertinents aux projets de traité et accords internationaux.

Ainsi, les modules de formation restent multiples pour faire face à ces résultats attendus. Les professeurs de droit internationales, les professionnels du corps diplomatique et des experts douanières et fiscales interviendront dans le cadre de cet atelier.

 

Ph de  OUALEHOURA  Anoué, un participant à cet atelier au compte du Ministère en charge des affaires étrangères.

 

Un participant que nous avons rencontré lors de cet atelier, il s’agit bien de OUALEHOURA  Anoué , qui  nous a rassurés de la qualité et du recyclage des acquis de la formation. A en croire ce participant, cet atelier serait un cadre de  rafraîchissement des acquis depuis l’école de formation. OUALEHOURA Anoué n’a pas manqué d’exprimer ses sentiments de joie. Celui-ci dit être satisfait dans l’ensemble des communications déjà faites même s’il ya eu un certains nombre de reformes.

L’info continue sur wou-info.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter pour ne rien rater de l'actualité

Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte

Une erreur s'est produite lors de la tentative d'envoi de votre demande. Veuillez réessayer.

Woun-info.net will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.