Bobo-Dioulasso : La fondation « eau vive » célèbre ses 50 ans à la cathédrale notre Dame de Lourde

 Le Samedi 2O Novembre 2021, l’eau vive a célébré ses 50 ans dans la cathédrale notre Dame de Lourde à Bobo-Dioulasso. « 50 ans des travailleurs missionnaires d’immaculés de Bobo-Dioulasso », c’est le thème de la célébration du cinquantenaire de l’eau vive à Bobo-Dioulasso. L’objectif est de faire rayonner leur structure qui a tant évoluée à Bobo-Dioulasso.

Par Aly OUATTARA

La marque de fraternité extraordinaire, la naissance d’une fraternité associée autours des personnes et l’évangélisation sont entre autres les différentes valeures apportée par la fondation eau vive à Bobo-Dioulasso.
« 50 ans des travailleurs missionnaires d’immaculés de Bobo-Dioulasso », c’est le thème de la célébration du cinquantenaire de l’eau vive à Bobo-Dioulasso. Fidèles Catholic, et bien d’autre fidèles ont pris part a cette célébration. Ils ont profité de l’évangile du samaritaine pour faire connaitre aux fidèles qu’ils sont aimé de Dieu. L’eau vive c’est l’eau de l’amour et de miséricorde de Dieu.

Ph de Mgr Paul Ouédraogo, Archevêque de Bobo-Dioulasso.

Un sentiment de joie et de congrégation à l’endroit de leur famille religieuse et de l’archidiocèse. Ils essayent d’interpeller tous de faire attention à la dimension de Dieu et de faire découvrir aux gens qu’ils sont aimés de Dieu, a-t-il fait savoir l’Archevèque Paul Ouédraogo lors de son allocution.
A l’issu des 50 ans d’existences de la fondation « l’eau vive », Marie Michel représentante de la directrice générale depuis Rome à Bobo-Dioulasso, a fait savoir que la célébration des 50 ans de la fondation « eau vive » a nécessité beaucoup de sacrifices. Aussi, la fondation a joué un rôle très important au niveau de l’éveil des croyances. Et c’est l’eau vive qui a permit à la population de Bobo-Dioulasso d’essayer de se rapproché plus du Christ.

 

Ph de Marie Michel représentante de la directrice générale de l’eau vive depuis Rome à Bobo-Dioulasso.

Comme perceptives, la fondation l’eau vive prévoit construire des centres de formation des femmes sise au secteur 24 de la ville de Bobo-Dioulasso afin de former les jeunes filles les plus défavoriser. Pour Marie Michel, la responsable de la Fondation « l’eau vive », il faut redonner l’autonomie aux femmes.
Lors de la célébration des 50 ans de la fondation l’eau vive dans la cathédrale notre Dame de Lourde, des prières et adorations ont été faites pour sauver le Burkina Faso de la crise sécuritaire et sanitaire. Après la célébration des 50 ans, les tenants de la fondation eau vive prévoient une autre fête à 75 ans. C’est-à-dire en 2046…. Une célébration à Suivre…

L’info continue sur woun info.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter pour ne rien rater de l'actualité

Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte

Une erreur s'est produite lors de la tentative d'envoi de votre demande. Veuillez réessayer.

Woun-info.net will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.