Banfora : Quels sont les faits réels de la crise de la gare routière de  Bounouna  et le  processus de reclasement des impactées de la cité du 11 décembre?

Le tournant de la crise liée au lotissement a Bounouna  dans las Cascades ;

Par Adama Traoré /Woun-info.net Banfora

 

En rappel : Suite à la rencontre de l’Honorable Député-Maire de la Commune de Banfora Monsieur Aboubakar HEMA avec la population de Bounouna sur la place de la grande mosquée du village sous l’initiative du Comité de Suivi du lotissement dans le village le 16 aout 2021 où il était question  de donner des réponses aux préoccupations de la population en relation avec le processus de recasement qui peine à se réaliser selon elle , et aussi donner des éclaircissements sur les rumeurs portant suspensions du processus du recasement en cours par les autorités gouvernementales depuis la veille du 16 aout . A cette dernière question, Aboubakar HEMA s’était voulu très rassurant : « l’opération n’est pas suspendue ; mieux elle se poursuit bien et je vous rassure que d’ici fin aout la plupart des personnes impactées seront recasées … » Concernant l’éviction du Conseiller Municipal Souleymane SIRIMA KONE de la Comité de suivi du lotissement et soutenu par le Chef du village, le Maire répondait : « Nous avons découvert son manège et comme il n’a pas voulu s’assumer, j’ai décidé de l’exclure du comité de suivi. Pour mieux il n’est plus digne de ma confiance… » Il poursuivait : « J’ai demandé au Chef de proposer quelqu’un d’autre à la place de Souleymane SIRIMA KONE, mais il ne l’entend pas de cette oreille … »S’étaient très satisfaites, que les participants avaient regagnes leurs domiciles.

Rebondissement le 19 aout 2021 avec la tenue d’une AssembléeGénérale Chez le Chef du village sous l’initiative du Conseiller Souleymane SIRIMA KONE et ses soutiens, objectif : expliquer le processus de l’opération du lotissement depuis le début jusqu’à son évinction du Comité de Suivi. Selon lui, il n’a pas été évincéparce qu’il a ajouté des noms à la liste des personnes impactées ; il le dit ainsi : « J’ai été évincé par ce que je dérange et non parce que j’ai ajouté des noms à la liste des personnes impactées … ». Dans son adresse, il ne nie pas avoir ajoute des noms à la liste mais seulement il voulait aider des gens qui ont aidéle processus : « je n’ai pas pris ni réclamé un seul sous avec qui que ce soit.  Jai ajouté des noms à la liste pour aider des gens qui ont rendu service dans le cadre de cette opération de lotissement… »

Après le Conseiller SIRIMA, c’est Monsieur Issouf SIRIMA un fils de Bounouna et proche du Chef du village qui prenait la parole tout en rassurant la population quant à la suspension de l’opération de recasement : « nous avons attaque le dossier en justice et nous nous sommes attache le conseil du meilleur avocat au Burkina dans ce dossier … ». Le Chef quant a lui exigeait que le Maire Aboubakar HEMA vienne à lui en compagnie de Souleymane SIRIMA KONE car pour lui : C’est Souleymane SIRIMA KONE qui est venu me voir pour négocier les terres. Il a été au début Je veux qu’il suive l’opération de bout en bout. Hormis mis cela personne ici n’est oppose à ce lotissement.

 

L’info continue sur woun-info.net.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter pour ne rien rater de l'actualité

Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte

Une erreur s'est produite lors de la tentative d'envoi de votre demande. Veuillez réessayer.

Woun-info.net will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.