A l’UNB : Plus de 40 Doctorants pour innover et contribuer  à accélérer le développement durable au Burkina-Faso.

       La cérémonie d’ouverture des journées Doctorales a été officiellement lancée dans la matinée du mardi 15 mai 2021 sous le thème « Innovation technologiques pour accélérer le développement durable au Burkina Faso. Placée sous la présidence du Président de l’Université Nazi Boni Macaire Ouédraogo, ces journées Doctorales se dérouleront du 15 au 18 juin 2021 à Bobo-Dioulasso.

 

Par  Murielle Ouédraogo

 

C’est sous  le thème « Innovations technologiques pour accélérer le développement durable au Burkina Faso » que l’université Nazi Boni forme ses Doctorants.Toute chose qui pourrait contribuer au développement du Burkina Faso en ce sens qu’il s’inscrit dans un esprit d’innovation technologique en matière pédagogique et aussi  bien en matière de la recherche. Ils sont au total 44 Doctorants avec des thèmes diversifiés qui participent à la deuxième édition des journées Doctoriales de l’école doctorale Sciences et Techniques qui se tiendront du 15 au 18 juin 2021 au sein de l’Université Nazi Boni (UNB).

 

Vue de deux Doctorants de l’UNB

Ces journées doctoriales sont d’une importance capitale car elles vont permettre aux doctorants et aux encadreurs de mesurer le  chemin parcouru dans la conduite de chacun des travaux engagés dans les différents laboratoires de l’Ecole Doctorales, de proposer des solutions adaptées et cela dans tous les domaines de savoir. Selon le président de l’UNB le Professeur Macaire Ouédraogo,  « Ces doctorants constituent un cadre autour duquel il y a plusieurs doctorants qui pourront échanger sur le plan de leur production avec leurs encadreurs, toujours dans le cadre de mieux enrimer n’est ce pas cette recherche la, l’orienter véritablement vers des outils technologiques qui puissent générer vraiment et donner une impulsion au développement durable du Burkina Faso » explique le professeur Macaire. Ces journées devraient permettre de développer aussi un réseautage, valoriser les compétences, et parfaire les projets intentionnels de certains, ajoute t-il. « Pendant ces journées, les doctorants avec leurs encadreurs vont véritablement travailler, se donner encore d’autres défis au regard donc des différentes orientations stratégiques en rapport avec les innovations technologiques, voir aussi s’il y’a d’autres priorités en prendre en compte ou encore voir s’il y’a encore des réorientations stratégiques à prendre en compte pour cadrer le mieux avec la quête de l’innovation pour le développement du Burkina Faso » soutient le professeur Macaire Ouédraogo. Et l’élément fondamental des journées doctoriales surtout en ce temps de concept de responsabilité sociétale est de pouvoir enrimer les formations proposées au besoin de la société. « Aujourd’hui, nous avons le concept de responsabilité sociétale. Vous savez que l’on ne peut pas se départir de l’entreprise et du monde de l’entreprise dans la formation. Il faut arriver à enrimer n’est ce pas, ce que nous faisons, les formations que nous proposons aux besoins de la société, aux besoins du monde de l’entreprise. Voilà pourquoi les thèmes que nous développons, innovants doivent être aussi adaptés aux attentes sociétales » soutient le professeur Macaire Ouédraogo.

Vue de la mobilisation à l’issu de la 2ème édition des Doctrinales de l’Ecole doctorale Sciences et Techniques.

Quant au P.R Tapsoba Théodore, le thème est d’une importance car rien de progrès dans ce monde ne peut se faire sans la science et tous les pays qui se sont développés ces dernières sont dus à la science. « Vous savez que rien ne peut se dérouler comme progrès sans la science. Tous les pays qui ont progressé ces dernières années, c’est due à la science. Alors c’est pour cela que nous parlons d’innovations technologiques. Donc il faut innover et il faut utiliser ces innovations la pour développer le  pays » affirme t-il. Il poursuit son allocution en dévoilant les objectifs des ces journées qui se fixent premièrement sur la recherche elle-même car le doctorat est tout un processus pour l’avoir (il faut suivre ce que font les apprenants pour qu’ils puissent aussi exprimer leurs difficultés pour qu’au besoin on puisse rectifier le tire), et le deuxième aspect est que toutes ces innovations technologiques, ce sont les entreprises qui vont pouvoir mettre cela en place. Il a profité pour illustrer ses propos  par un exemple concret sur les feux rouges intelligents. « Vous savez que lorsque l’on circule ici, parfois le feu est rouge et du côté où le feu est vert, il n’y a pas de circulation mais comme vous êtes devant un feu rouge, vous êtes tenus de vous arrêter et ce qui incite les gens à parfois brûler le feu. Alors nous travaillons sur la gestion de ces feux rouges intelligents de telle sorte que sur la voix, s’il n’y a pas de véhicule, que l’autre feu ne devienne pas rouge, qu’ils continuent à laisser ceux qui ont un feu vert passé » illustre le P.R Tapsoba Théodore. Et toujours selon lui l’ensemble des thématiques sont très variés et pense que la potentialité y est et il savoir juste les exploiter. Sur les 44 doctorants, il n y’a qu’une seule fille, doctorante en 2ème année de thèse en physique appliquée madame Gandéma née Da Fatoumata. Selon elle, en toute chose il y’a toujours des difficultés et elle n’en fait pas l’exception. Ses difficultés à elle se résument juste aux conseils pertinents de ses professeurs dont elle a besoin pour faire avancer ses travaux de recherche. Pour le moment dit t-elle se trouver sur le bon chemin. Et ce n’est pas le même son de cloche chez le doctorant Diabaté Bakary en 1ère année de thèse. Ses difficultés à lui se trouvent dans la collecte des valeurs numériques. Il souhaite avoir des collaborations avec des biologistes, les problèmes de financements et toute aide selon lui serait la bienvenue conclut t-il.  Et le thème de thèse du doctorant Bakary Diabaté s’intitule « Modération des maladies infectieuses : cas du paludisme et de la covid19 ».

L’info continue sur woun-info.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter pour ne rien rater de l'actualité

Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte

Une erreur s'est produite lors de la tentative d'envoi de votre demande. Veuillez réessayer.

Woun-info.net will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.