2ème session ordinaire du conseil municipal de Bobo : les conseillers de bobo révisent  le taux de la taxe sur l’enlèvement des agrégats

 Les conseillers municipaux de la Commune de Bobo-Dioulasso tiennent leur deuxième session ordinaire au titre de l’année 2021 dans la salle des fêtes de l’hôtel de ville les lundi 07 et mardi 08 juin 2021. Une session qualifiée de session budgétaire selon Bourahima Sanou, le président du conseil municipal et avec 12 points essentiels inscrits à l’ordre du jour et le 13ème point pour les divers.

 

Par Murielle Ouédraogo.

 

 

Rappelons qu’aucune session ne peut se tenir sans que le quorum ne soit atteint. En effet, sur 205 conseillers en exercice seul 115 ont répondu  présent à l’appel. La session débuta lorsque le quorum fut atteint. C’est le maire de la Commune et lui-même  président du conseil municipal  de Bobo-Dioulasso qui a ouvert ladite session autour de laquelle plusieurs points seront évoqués. Une session fondamentalement dite budgétaire selon le président du conseil municipal Bourahima Sanou car dit-il, il est d’obligation qu’au mois de juin, pour les collectivités de viser, de revoir les modifications apportées au budget.

 

Vue de la mobilisation des conseillers municipaux.

 

Et cela pour prendre en compte les résulats du compte administratif. En témoigne les points 4, 5, 7, 9 de l’ordre du jour. A cela s’ajoute le point sur l’examen et adoption d’un projet de délibération portant révision des taux de la taxe sur l’enlèvement des agrégats dans la commune de Bobo-Dioulasso. Un point qui avait fait l’objet d’échange au cours de la dernière session extraordinaire d’où il s’agissait de fixer un prix plafond pour l’enlèvement des agrégats, mais pour le présent cas, il s’agit selon le Maire de revenir ce point car il y’avait une contradiction entre les taux proposés d’avec les taxes sur les agrégats. Donc pour lui, il y’a lieu de reviser et de se conformer à la délibération qui a été prise lors de la dernière session. Par exemple, pour les véhicules à six roues, la taxe proposée était de deux milles francs. Mais il a été proposé de fusionner avec ce qu’ils appellent la part des propriétaires terriens et cela a augmenté le prix à trois milles francs CFA. Et maintenant suivant la nouvelle délibération poursuit toujours le maire de la Commune, ces trois mille francs sont répartis entre la commune à 80% et 20% pour les préposés qu’il estime être les propriétaires terriens. En quelque sorte cela doit contribuer à diminuer les charges sur le terrain. Outre cet aspect, viennent s’ajouter l’examen et adoption du budget supplémentaire annexe de construction du marché du secteur 17 dans l’arrondissement N° 05. Le maire Bourahima Fabéré Sanou explique que cela est lié au budget primitif ou le conseil avait adopté des budgets annexes sur les lotissements. Et beaucoup d’arrondissements avaient sollicité à ce que l’on leur donne des autorisations spéciales pour les lotissements et cela avait été adopté et approuvé à la CTI mais jusqu’à présent aucune issue heureuse n’a été trouvée. Mais le principe budgetaire voudrait qu’ils reviennent sur la question en constatant que rien n’a été fait, que le budget n’a pas été mouvementé, mais qu’ils vont procéder aux écritures ; donc juste une question de formalité. Il ne s’agira pas uniquement de budget à cette session mais une communication sera faite sur le respect du bien public et la lutte contre la corruption.

L’info continue sur woun-info.net.

image_pdfTélécharger en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter pour ne rien rater de l'actualité

Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte

Une erreur s'est produite lors de la tentative d'envoi de votre demande. Veuillez réessayer.

Woun-info.net will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.