Planning Familiale à Bobo-Dioulasso : les femmes de l’arrondissement 1 refusent d’espacer les naissances à cause des « effets néfastes»

La mairie de l’arrondissement 1 a tenu en son  sein ce mercredi 21 Avril 2021 une rencontre sur le dialogue communautaire en santé (DCS). Cette rencontre a réunis les acteurs du monde de la santé, des leaders communautaires, des représentants des quartiers et villages dudit arrondissement ainsi que des ressortissants influents.  L’objectif global était de renforcer le partenariat entre la communauté et les prestataires des services de la planification familiale par les populations dans l’arrondissement 1 de la ville de Sya.

Murielle Ouédraogo/woun-info.net

Depuis un certain temps, il a été donné de constater une diminution de l’utilisation des services de la planification familiale au niveau de l’arrondissement 1 par les femmes. Et c’est ce qui a suscité au niveau des décideurs de l’arrondissement 1, que pour leur prochaine rencontre sur le Dialogue Communautaire en Santé (DCS), qu’ils échangent sur le thème « l’influence des rumeurs relatives aux effets secondaires des produits de la Planification familiale ( PF) sur l’utilisation des services de PF dans les formations sanitaires de l’arrondissement 1 ».

 

Photo du représentant du maire Sanou Issa (en ensemble bleu micro en main)

Prévu pour la  durée d’une journée, cet atelier a eu pour but d’obtenir des idées sur comment améliorer les services de santé et augmenter leur utilisation. Selon le représentant du maire Sanou Issa qui a présidé la cérémonie d’ouverture, le dialogue communautaire en santé est une aubaine pour la population de bien appréhender le fonctionnement des services de santé de son aire, de discuter des éventuelles difficultés pour que ensemble avec les acteurs de la santé ils puissent trouver des résolutions. « L’idée est venue pour mieux faire comprendre le fonctionnement des différents services sanitaires à l’endroit de la population. C’est en quelle sorte une occasion pour la population de discuter donc avec les services de santé pour mieux s’imprégner des difficultés, et du fonctionnement » explique le représentant du maire Issa Sanou. Et au cours des débats, les participants ont noté que la diminution de la fréquentation des services de santé particulièrement sur la planification familiale est due aux effets négatifs que cela engendre. Ces effets indésirables sont entre autre les aménorrhées qu’entrainent les injectables, un retour de la fertilité très lente, les implants, les pilules injectables en rainent des problèmes chez certaines femmes. Suite à ces différents problèmes évoqués, des résolutions ont été proposées afin de changer la donne à savoir entre autre une sensibilisation accrue au niveau des hommes, organiser des journées portes ouvertes des Centres de Santé et de Promotion Sociale (CSPS) pour permettre aux jeunes filles de connaître et d’utiliser les méthodes contraceptives, organiser des causeries dans les familles, dans la communauté sur la planification familiale etc……

Le Dialogue Communautaire en Santé (DCS) est à pérenniser dans les arrondissements

 

                               Photo du  représentant du maire Sanou Issa (en ensemble bleu micro en main)

A l’issue des travaux, Aziz Désiré Congo,médecin chef du district sanitaire de Dafra se dit très satisfait des courtages. « Je peux dire que nous sommes très satisfaits de ces échanges parce que beaucoup de choses sont sorties et la population en tout cas  est satisfaite parce que avec ces actions prises, beaucoup de choses vont changer….et nous aussi acteurs de la santé, nous serons satisfaits parce que nous allons faire grimper nos indicateurs pour le bien de la population » souligne le médecin chef du district sanitaire de DafraAziz Désiré Congo. Selon lui toujours, ce DCS a permis de changer bon nombre de problèmes dans les services de santé à savoir entre autre au niveau de l’accueil. Cela a permis d’augmenter le flux de l’utilisation du service en Planification familiale etc… Rappelons que le DCS est un processus interactif qui consiste à mettre ensemble la communauté d’une aire de santé donnée et les représentants des services de santé de cette même aire pour qu’ils identifient ensemble les barrières liées à la fréquentation et à l’utilisation des services et proposer des solutions endogènes pour leurs améliorations.

L’info continue sur woun-info.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter pour ne rien rater de l'actualité

Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte

Une erreur s'est produite lors de la tentative d'envoi de votre demande. Veuillez réessayer.

Woun-info.net will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.